Dengue à Toulouse : Haro sur le moustique tigre !

12 Août 2017 par

Un cas de Dengue a été reporté à Blagnac, près de Toulouse. Depuis 2014, le moustique tigre s’est installé dans la région. Or cet insecte est vecteur de nombreuses maladies comme la Dengue, mais aussi le Chikungunya.  Face au risque d’épidémie, la ville de Blagnac est sur le pied de guerre.

demoustification

Qu’est-ce que la Dengue ?

La Dengue est une maladie causée par un virus, lui-même transmis par un moustique du genre Aedes lors d’une piqûre accompagnée d’un repas de sang. Autrefois cantonnée aux zones tropicales, la maladie a gagné la métropole avec l’installation de l’un de ses vecteurs sur le sol français : le moustique tigre.

La Dengue classique se manifeste sous forme d’un syndrome grippal : forte fièvre, maux de tête, courbatures, troubles digestifs, et éruption cutanée. Après quelques jours, des saignements et bleus peuvent apparaître. La Dengue guérit spontanément au bout d’une quinzaine de jours.

Dans 1% des cas, la Dengue se complique d’une forme hémorragique évoluant vers un syndrome de choc. Des hémorragies sévères apparaissent alors. Sans soin, la maladie peut se révéler fatale.

La Dengue touche environ 500 millions de personnes dans le monde. En 2010, Nice a enregistré les deux premiers cas autochtones français.

Le malade de Blagnac rentrerait de vacances et aurait ramené l’encombrant fardeau dans ses bagages. Or si cette personne est piquée par un moustique tigre, celui-ci peut transmettre le virus à d’autres humains qui, eux-mêmes, infesteront d’autres moustiques… déclenchant ainsi une véritable épidémie, voire l’implantation de la maladie sur Toulouse !

À l’heure actuelle, il n’y a ni vaccin, ni traitement spécifique contre la Dengue. La prévention se concentre entièrement contre le vecteur de la maladie : le moustique tigre.

Comment lutter contre le moustique tigre ?

Face au risque épidémique, le maire de Blagnac a lancé une campagne de démoustification autour du domicile de la victime de la Dengue. Un insecticide (un pyréthrinoide) a été pulvérisé dans les rues de la ville via un véhicule. Les habitants ont été appelés à se calfeutrer chez eux….

Ce genre de procédé radical n’est pas sans poser des problèmes de santé environnementaux. Les pyréthrinoides détruisent indifféremment tous les insectes, privant les oiseaux de nourriture. Ils contaminent les cours d’eau, ce que les poissons n’apprécient guère. De plus leur effet sur la santé humaine est difficile à évaluer, mais la plupart des insecticides sont suspectés, à minima, d’être des perturbateurs endocriniens.

Comment lutter contre le moustique tigre sans polluer ? La génétique pourrait bien venir au secours de l’Homme face aux maladies vectorielles émergentes…

En effet, en juillet dernier, 15 millions de moustiques génétiquement modifiés ont été relâchés sur une petite île des Antilles Néerlandaises. Leur particularité ? Ces moustiques mâles transmettent un gène tueur à leur descendance : celle-ci meurt avant d’avoir pu se reproduire.

De tels lâchers de moustiques OX513A (du nom de la firme productrice britannique Oxitec), encore expérimentaux, ont déjà eu lieu au Brésil et en Floride. En Amérique du Sud, ils ont montré une certaine efficacité à réduire la population de moustiques locale. L’autorité de santé américaine, la FDA (Food and Drug Administration) procède actuellement à une évaluation sur les risques de ces organismes génétiquement modifiés (OGM) pour l’homme. La FDA recherche notamment un potentiel effet allergisant des protéines transmises par ce moustique OGM. Le risque semble limité ; ces moustiques mâles ne piquant pas l’Homme et leur descendance mourant très jeune.

Vers la fin de la Dengue ?

Isabelle V., Journaliste scientifique.

– Dengue – Pasteur.fr. Consulté le 11/08/2017
– 15 millions de moustiques transgéniques sur l’île de Saba pour combattre dengue et chikungunya – legeneraliste.fr. 25/07/2017
– Zika : le moustique OGM « OX513A » est-il la solution ? legeneraliste.fr
Isabelle V.
Journaliste scientifique
Passionnée de recherche clinique et pharmacovigilance.
Garde un penchant pour nos amis à quatre pattes.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.